Hoyo de Monterey « Le San Juan » robusto extra

Normal
0

21

false
false
false

FR
X-NONE
X-NONE

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-qformat:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family: »Calibri », »sans-serif »;
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-fareast-font-family: »Times New Roman »;
mso-fareast-theme-font:minor-fareast;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;
mso-bidi-font-family: »Times New Roman »;
mso-bidi-theme-font:minor-bidi;}

Hoyo de Monterey se réinvente cette année avec un nouveau module, un format très élégant baptisé  « San Juan », aux dimensions robustes de 54 x 150mm. La singularité de son tabac provient exclusivement de la zone de culture de San Juan y Martinez pour l’intégralité de sa tripe ( ligero, seco, volado ) référence historique de l’appellation d’origine de la marque fondée en 1865 par José Gener. Un retour aux sources, très symbolique en 2014 pour la Vega primera  d’Hoyo de Monterey, un des terroirs les plus exceptionnels au monde situés dans la Vuelta Abajo regroupant dans la même région la production de toutes les feuilles d’un cigare ( cape, sous-cape et tripe ) à  l’Ouest de Cuba.

Malheureusement pour les amateurs, ce cigare devient déjà très difficile à se procurer ! En espérant que cela s’arrange en 2015, juste un petit conseil à nos civettes préférées ou un petit coup de gueule ! a

Afin que le plus grand nombre puisse le déguster, partagez et proposez le aussi à la pièce s’il vous plaît. Un merci à Samir de la civette Havana news du centre Balexert, le seul endroit sur tout Genève où il est possible de l’acheter sans être obligé de le réserver.

Ce San Juan sera sans conteste mon coup de cœur pour clore cette année 2014 ! Un cigare souple et léger, coiffé dune cape colorado fine et osseuse au parfum agréable et léger, mais persistant. Une véritable bénédiction, que dis-je ? Un hymne olfactif boisé et pâtissier, vieux mélange oxydé et nostalgique de café moulu, en provenance de la vieille boîte à clou détournée à cet usage par mon grand-père, souvenir délectable au relent suranné de café suspend ce reniflage grimaçant et prosaïque vers une ascendance admirative et gourmandeSatisfaisantes d’émotions perdues.

Après cette pléthore des sentiments, passons de suite à la mise à feu pour confirmer ou non ses belles ambitions !

En effet, je confirme ! Les premières bouffées aspirent confiance et voluptés, ainsi quune consistance en bouche bien équilibrée. Ce premier temps développe des arômes floraux, d’épice et de bois précieux. Un ensemble magistral de bonne amplitude ou rondeur grasse et longueur pérenne semble fusionner pour le meilleur. Pour la combustion en forme de volcan, no comment ! Comme toujours avec Cuba, les problèmes de construction restent récurrents.

Dans un 2e temps, la dégustation se profile sur son meilleur jour. La fumée suave et grasse continue dembaumer mes papilles sur des notes crémeuses, damande, de noisette et de noix dont la musique persiste et signe sur des accords affables à la puissance légère. Aucune dissonance désagréable à noter dans cette deuxième partie pleine de mutation.

Pour terminer ce final s’appuie sur des saveurs endémiques, onctueuses et plus roboratives, rien d’anormal à ce stade pour ce ressenti dont les saveurs s’intensifient sans pour autant déplaire et sans gravité. Une 3ème partie juste et constante que je trouve confortable à ce niveau de fumage. Un Hoyo bien meilleur qu’un Epicure n°2, un sentiment qui ne tient qu’à moi ! Ce San Juan, malgré sa douceur ne perd en rien de sa personnalité, voici un bel exemple qui illustre très bien cette dualité cordiale entre la seco et la ligero, intensité des arômes et force modérée reste les mamelles d’un cigare vertueux.

Ma note de cœur pour cette première dégustation de l’année, un 18/20 bien mérité pour ce nouveau module.

Comme promis je dédis cette dégustation à mon ami Cédric qui vient de fêter son anniversaire…

  • Origine: tripe: Cuba San Juan, Sous-cape: Cuba, cape: Cuba
  • Format: Geniales ( robusto extra )
  • Taille: 150mm x 21,4mm
  • Bague: 54
  • Poids: 16,1 gr
  • Année: 2014
  • Prix Suisse: 15€

DSC00354.jpg

DSC00359.JPG

Criant très mauvais/ de 1 à 4

Déçu sans intérêt/ de 5 à 8

Sourire bon/ de 9 à 12

Rigolant très bon/ de 13 à 16

Cool excellent/ de 17 à 20   

4 commentaires sur “Hoyo de Monterey « Le San Juan » robusto extra

  1. Un retour de dégustation qui donne vraiment envie !!!
    Je sais maintenant quel prochain cigare mettre dans ma cave.

  2. Salut voisin et meilleurs voeux havanesques pour 2015!
    Je suis surpris qu’on puisse le trouver qu’à Balexert, avec toutes les civettes historiques. C’est une question de distributeur?
    Arvi.

  3. Bonne année l’ami ! Pleins de bonnes choses et surtout la santé. Longue vie à ton blog et régale nous encore de tes belles découvertes cigaristiques. A ce propos voici encore un cigare qui me donne grandement envie. Comme tu le sais je suis grand amateur de cette marque et je vais tacher de m’en procurer quelques exemplaires !
    Amicalement,
    Erwan

Les commentaires sont fermés.

Powered by WordPress.com. Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :