Cohiba Siglo VI « robusto extra »

Le Siglo VI appartient à la « linéa 1492 » présenté à la Havane en 1992, cette ligne composée de 5 modules ( I, II, III, IV, V) fût disponible en Europe à partir de l’année 1994. Par la suite dès 2002 le Siglo VI le module le plus imposant viendra compléter cette collection. Aujourd’hui ce cigare fait partie des incontournables de la marque. Un Cohiba reste un Cohiba, un cigare très singulier de par sa fabrication et son goût si particulier. La sélection foliaire des Cohiba est une des plus rigoureuses de l’ensemble des cigares du catalogue cubains, ce choix précis s’effectue dans les 5 meilleurs Vegas de la province de San Juan y Martinez et de San Luis situé dans la vuelta Abajo à l’extrémité ouest de l’île. Une fois séchées, ses feuilles ( uniquement celle de ligero et de seco) ne subiront pas 2 comme à l’accoutumée, mais une 3e fermentation spéciale en tonneau de bois. Un affinage exceptionnel, afin d’atténuer au possible toutes les substances irritantes intrinsèques aux feuilles de tabac ( nicotine, protéine, glucide) ainsi qu’une amélioration des saveurs, offrant au dégustateur une rondeur et un goût unique. Voici pour faire court un rappel de son histoire… Un process qui justifie en partie son prix élevé !
Visuellement, sa robe Colorado exulte des effluves légères et discrètes de foin, de thé et de cuir. Une première approche tout en réserve sans présomption, un cigare qui ne cherche pas à courtiser outrageusement votre nez. Celui-ci semble garder son « précieux parfum » au plus profond de ses tripes. À l’allumage, c’est une bouffée de suavité et d’onctuosité qui enveloppe délicatement vos papilles. Les notes crémeuses, de moka et butyrique offrent une rondeur excellente et délicate. L’ensemble bien équilibré par une longueur très agréable sans hiatus, diffuse par ondé de belles saveurs subtiles et vanillées. Aucune lourdeur en bouche, la perception se veut légère sur tout ce premier tempo.
Dans un 2ème temps, aucun changement notable, mais juste une petite augmentation de sa richesse, livrant une belle palette des arômes plus complexe à cette première mi-temps, d’un équilibre arôme/ puissance parfaitement mesuré. Cette symphonie s’enrichit de nouveaux instruments telles la châtaigne torréfiée, d’épices et de chocolat au lait qui agrémentent fortuitement la fin de cette 2ème partie avec beaucoup de maestra.
Rapidement, l’ensemble des saveurs deviennent plus capiteuses et toujours agréables sur ce 3ème opus. Par contre le final procure une sensation très puissant et acerbe, assez commune ! Crachant une verbosité, un souffle brûlant comme dernier râle. Difficile d’être élogieux sur ce dernier chapitre, très vite abandonné et vite oublié pour ne garder que le souvenir d’un cigare d’une rondeur délicieuse, soutenu par un profil aromatique/ puissance des plus harmonieux.
Ni décelez aucune complaisance dans cette dégustation dithyrambique, ce cigare apporte bel et bien réconfort, là où les autres s’enlisent dans leur médiocrité. Pour ceux dont le prix peut les décourager, ce  » Siglo VI  » ne vaut que deux malheureux  » D4  » !
      
Ma note de cœur 17/20, un cigare incontournable pour tous les amateurs en mal de plaisir.

  • Origine:tripe: Cubaine, sous-cape: Cubaine, cape: Cubaine
  • Format: robusto extra
  • Taille: 150mm x 20mm
  • Bague: 52
  • année : AGO13
  • Poids : 16,7 gr
  • Prix Suisse: 20€ ( Gestocigars )
  • Prix France: 24,5€ ( tube )

SIGLO1.jpg

SIGLO2.jpg

Criant très mauvais/ de 1 à 4

Déçu sans intérêt/ de 5 à 8

Sourire bon/ de 9 à 12

Rigolant très bon/ de 13 à 16

Cool excellent/ de 17 à 20

Langue tirée extase

Les commentaires sont fermés.

Powered by WordPress.com. Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :