Camacho « triple maduro » Toro

Une grosse friandise affublée de deux grosses bagues argent, cet oscuro triple maduro ne fait pas dans la discrétion. Un cigare sombre et impressionnant par sa taille et son poids. 26 grammes ! À titre de comparaison le ‘Behike 52’ ne fait que 13 grammes, tout est ostentatoire et dans la démesure dans ce Camacho. Difficile de passer à côté sans l’apercevoir scintiller dans sa boîte, pour preuve chez Davidoff je me suis laissé séduire par son côté festif et gourmand ! Un cigare visuellement magnifique et très attrayant. Pour le premier contact, difficile de faire mieux ! Pour la petite histoire, cette ligne Camacho sorti en 2007, se vantait d’être le premier cigare confectionné avec 100% de tabac maduro. Seulement 300 000 pièces sont disponibles par an, groupant plusieurs formats dont un robusto, un gordo, un torpedo, un perfecto, un toro. Manufacturé dans la fabrique ( Tabacos Rancho Jamastran ) à El Paraiso au Honduras.

Une cape oscuro délivrant des senteurs très singulières et divergentes de notes acidulées et d’animalité comme le cuir, le fumé ou les odeurs d’écurie. Un léger mouillage de la cape, m’informe de sa neutralité ! aucune sensation désagréable détectée.

Dès l’allumage et décapsulage ! Ma première perception qui me vient de suite, c’est celle d’un cigare très ample en bouche, gouleyant, délivrant des saveurs de café noir, de toasté et de cuir mais rien d’agressif ici. D’une longueur moyenne, à l’image de sa rondeur. Pas désagréable dans un premier temps, la suite devient vite asséchante et linéaire, jouant une mélopée sur un seul accord, cuir, café et terre, très justement joué, mais sur lequel on peut vite s’ennuyer ! Manque de corps, de puissance et de rondeur, la suite, n’évolue guère. Le 3e temps n’excelle pas, rien de probant sur ce final à 3 notes, toujours très ample d’une puissance modérée et sans âcreté. D’une très bonne combustion, un tirage de cheminée ce Toro est de très bonne facture. Un cigare séduisant, mais creux pour ma part, dommage que son apparence soit en désaccord total avec son intimité. Pas assez musclé. Ma note de cœur 12/20 à essayer au moins une fois pour impressionner son entourage, un cigare de « rappeur constipé » pour ma note d’humour.

 

  • Origine: tripe: Honduras, sous-cape: Honduras, cape: Honduras
  • Format: double corona
  • Taille: 152mm x 24
  • Bague: 60
  • Prix suisse: 11€

camacho triple maduro

camacho triple maduro

camacho triple maduro

 Criant très mauvais/ de 1 à 4

Déçu sans intérêt/ de 5 à 8

Sourire bon/ de 9 à 12

Rigolant très bon/ de 13 à 16

Cool excellent/ de 17 à 20

5 commentaires sur “Camacho « triple maduro » Toro

  1. Merci pour ton avis. À découvrir mais comme tu le dis. ..sans plus de conviction, je préfère la série des puro d’oro de Davidoff ! Plus de surprise. A bientôt

  2. Hello Edmond !
    Magnifiques photos !! Elles sont de toi ?
    Hugo
    P.S.: ton site est fantastique !

Les commentaires sont fermés.

Powered by WordPress.com. par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :