El Septimo Store Geneva

Certains connaissent, d’autres pas ! Les « cigares El Septimo ». Marque créée par Gilles Botquin un personnage énigmatique dans le paysage du cigare et surtout grand passionné  concrétise son rêve en 2005 en lançant sa propre ligne. Beaucoup la juge avec une certaine défiance, les jugeant de trop ‘bling-bling’, cigare surfait, trop tapageur par des bagues ostentatoires aux couleurs improbables à la Andy Warhol, un style Pop Art que je salue par cette prise de risque ! Il fallait oser sortir des codes établis par l’establishment. Nos caves à cigares vêtus de cèdre et de marqueterie semblent appartenir à de vieilles reliques aujourd’hui à côté des cabinets très sobres en altuglas des cigares El Septimo, coffret mis au point pour une meilleure conservation des précieuses vitoles. On aime ou on déteste ce style avant-gardiste ! C’est juste une affaire de goût.  

EL SEPTIMO

Civette El Septimo.

Le prix, Me direz-vous ! En effet, celui-ci freine quelque peu les ardeurs de l’aficionado. Véritable ovni, cette marque se positionne résolument dans le haut de la pyramide, aux coudes à coudes avec des cigares comme Cohiba et Behike. Mais ne mélangeons pas tout, El septimo n’est pas Cubain, la comparaison ne s’applique trivialement qu’à son prix ! Côté goût, l’histoire offre des saveurs toutes différentes que celle du terroir Cubain, riche, rassasiant, intense et généreux définit la nature d’un El Septimo. Une histoire d’’ailleurs dont personne ne sait réellement de quelle ‘liga’ se compose sa tripe et à quel terroir l’attribuer, République Dominicaine, Costa Rica, Honduras ou Péruvienne, Brésil, Colombie, etc…? Une composition voulue secrète par son inventeur, seule info avérée les cigares sont bien roulés au Costa Rica à San José, les capes proviennent d’Équateur et du Costa-Rica. Les prix élevés se justifient par des feuilles d’une étonnante complexité, des feuilles parfois vieillies jusqu’à 5 ans, contenant jusqu’à 4 feuilles de tripe ( 2 feuilles de seco, 1 ligero, 1 volado pour l’Exception, le Kolosso, le Mirifico ) contre 3 en général ( 1 ligero, 1 seco, 1 volado ). À savoir que chaque nouveau millésime n’est produit qu’une seule fois, jusqu’à épuisement du stock ! Eh oui, cette notion des conditions climatiques propres à chaque année comme pour les grands vins garantit une production des mieux suivie, plus méticuleuse. Ainsi que de meilleurs repères pour l’amateur soucieux de connaître davantage ce qu’il fume.

EL SEPTIMO

Mr Gilles Botquin le 15/08/2013

Ce 15 août, non férié en Suisse est l’occasion pour moi de me rendre à Genève pour une petite visite à la boutique El Septimo, ce nouveau corner à ouvert ses portes, il y quelques mois à Genève. Elle se situe au bout de la rue du Rhône, précisément dans un vaste édifice appelé ‘Confédération Centre’ Cet endroit accueille aussi d’autres commerces, Bar et cinéma ! Très simple à trouver si vous êtes de passage sur Genève.

À l’étage, sur la 2e galerie se trouve ‘El Septimo store’, cette boutique tenue par deux ‘drôles de Dame’ très charmantes d’ailleurs, ne fait guère plus de d’une vingtaine de m², largement suffisamment pour accueillir les fondamentaux de la marque plus un petit linéaire de cigare cubain, Nicaraguayen et Dominicain dont je reviendrai plus tard.

EL SEPTIMO

Après quelques minutes à chiner dans les vitrines, je présente ma modeste personne, enfin mon blog avant tout « les cigares selon Edmond », afin qu’elle puisse mettre un visage sur cet aficionado d‘Edmond’ aux cigares’ !

À ce moment précis, l’’arrivée d’un monsieur dont le visage m’est complètement inconnu, la soixantaine, cheveux grisonnants, moustache et collier blanc, regard rieur bleu acier s’avère être Mr Botquin.lui-même. Très bonne surprise pour moi de rencontrer ce mercenaire du cigare qui défraie toujours les chroniques cigarophiles. Eh oui ! le bonhomme a bien roulé sa bosse, comme Zino en son temps, Gilles  se rend à Cuba dans les années 60 parfaire son éducation en matière d’or noir ( tabac noir), notamment dans la ‘vuelta Abajo’, terre sacrée du Havane, ce qui lui permettra de connaitre les rouages de la production Cubaine.  

EL SEPTIMO

Les présentations faîtes, Mr Botquin m’offre une entrevue impromptue d’une bonne heure à m’expliquer sa vision du cigare, la qualité et ses différents crus. Bien entendu, rien ne filtre ! Notre conversation reste malheureusement très conventionnelle, mais toutefois agréable et fort sympathique. Seul ‘scoop’ dont personne ne peut prétendre aujourd’hui, est la venue de 2 nouveaux modules non disponibles avant la fin de l’année 2013 en France dans la collection White Edition 2005 qui seront l’Exception Diamond et le Kolosso Diamond disponibles à Genève.

 EL SEPTIMO

EL SEPTIMO

EL SEPTIMO

Ensuite pour faire taire ses détracteurs qui l’accusent d’être toujours trop chère, Mr Botquin m’invite à essayer lors d’une prochaine dégustation, un cigare de la gamme « Extension One », le module Ancho un jolie triple robusto ventru au de cepo de 60 vendus à la pièce 10,6€ ou en fagot de 10 cigares. Ce module singulier est composé d’une tripe courte ( Short Filer) d’où un prix plus abordable. Roulé à partir de tabac récupérée sur la collection Luxe traditionnel, réalisé avec les complément des feuilles d’Exception. Malgré le côté moins noble qu’un long filer ( cigare en tripe longue), je reste bluffé par sa construction ! Ce module ‘Ancho’ à fière allure et très gourmand avec ses 23 mm de diamètre, mieux vaut être bien armé pour prétendre le fumer. Ferme, lisse et moelleux, muni d’une cape brillante et aromatique aux tonalités ‘grain de café’ ( maduro), des atouts très séduisants, qui ne sont pas pour de me déplaire. Mais passons maintenant à l’essentiel, une dégustation afin de connaitre sa véritable nature !

8 commentaires sur “El Septimo Store Geneva

  1. Belle rencontre que tu as fait là ! Les photos que tu as prises donnent vraiment envie (les capes des cigares sont très belles). Après il y clairement pour moi une barrière psychologique à acheter un cigare plus de 20 euros…Mais il en faut pour tout le monde 😉

  2. j’ai racheté l’ensemble du stock de Gilles qu’en il à déposé le bilan de procigar, à ce jour il me reste quelque double salomon, avis aux amateur
    cout 56€20
    06 09 40 88 70
    http://www.cigares-edito.com

  3. Je suis tout à fait d’accord, ça c’est de la visite ! Cependant, si je me souviens bien, la boutique est très belle, très classe, mais je suis désolé, bien que ces cigares soient très bons, mettre des sommes pareilles, ça fait très très mal au portefeuille…Et je ne parle même pas d’acheter une boite !
    Néanmoins, ça reste un cigare d’exception, pour les très grandes occasions (car je pense que pour certains, ils valent les Cohiba…Sauf leur prix, une fois encore)

  4. La gamme Extension one reste toutefois abordable sans être exceptionnel, je suis d’accord.Il se défend assez bien dans l’ensemble. Un El Septimo à 12€

  5. gilles
    Je voulais prendre des nouvelles merci de m’appeler au 06.12.45.04.13
    ton cousin
    Christian Guillaumin

  6. Pour ma part Monette, la boutique El Septimo se trouvant à confédération centre n’existe plus depuis quelques mois ! Si une autre adresse existe bien, merci de me l’indiquer, s’il te plaît.

Les commentaires sont fermés.

Powered by WordPress.com. Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :