La Flor Dominicana n°4 ( Colorado Oscuro )

Le cuir ( animal), le sous-bois ( végétal) résument très bien ma première perception sur ce cigare. Un Flor Dominicana composé d’une judicieuse Liga, belle alliance entre le Nicaragua et la République Dominicaine qui donne à ce cigare dans son introduction une belle onctuosité, une rondeur exprimant habilement des saveurs de chocolat au lait, de sous-bois et de fruits secs. Doté d’une persistance savoureusement équilibrée grâce notamment à une palette aromatique des mieux maitrisée. La suite, toujours très voluptueuse, mais un peu plus roboratif voit ses notes se muer en saveurs plus corpulentes de chocolat noir, de cuir, de café et de pain grillé malheureusement précédé d’un léger piquant au bout de la langue pas trop gênante sur ce début de chapitre !

Rythmé par une puissance en hausse et tonifiante sur la fin de ce 2e temps, ainsi qu’un enchaînement toujours soutenu par des accords capiteux, continue de délivrer à foison ses notes torréfiées de fève de cacao, de fruits secs et de caramel. Quelques pointes d’amertume pourtant viennent troubler cette dégustation, rendu trop piquantes, trop intenses pour moi. À cela ajoutait une puissance écrasante et volubile qui n’aura qu’un seul dessein, interrompre promptement ce tête à tête. Un cigare excellent, intéressant sur le plan profondeur des saveurs, des préliminaires très bien accordés, suivi d’une montée en puissance des plus savoureuses dans un corps-à-corps tout en réserve. Dans l’ensemble ce n°4 mérite vraiment d’exister et de rivaliser avec les meilleurs, un cigare d’une belle complexité, d’une belle intensité. Sans toutefois trop chercher à le repousser sur les sentiers de la perdition dans un 3ème tiers trop âcre. Ma note de cœur 12/20, un cigare pour amateur averti qu’il convient d’essayer une fois.

 

  • Origine: tripe: Dominicaine/ Nicaragua, sous-cape: Dominicaine Sumatra, cape: Equateur ligero Sumatra
  • Format: robusto
  • Taille: 133mm x 21
  • Bague: 54
  • Prix Suisse: 6,95€ ( Gestocigars )

 

flor dominicana 

flor dominicana

 

Un merci à Valérie Pauby des « chambres d’hôte du château de Salles Curan en Aveyron » de m’avoir gentiment mis à disposition les accessoires pour réaliser ces photos. Endroit fort accueillant où nous avons passé un séjour d’une semaine cet été entre les murs de ce château du XVe construit pa Guillaume de la Tour évêque de Rodez. ( 1441-1447 )

Château Salles Curan Tél/05 65 69 41 07

 

Les commentaires sont fermés.

Powered by WordPress.com. par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :