H.Upmann ( magnum 50 )

Je n’ai pas eu cette chance de goûter à cette fameuse version (édition limitée de 2005) dont nombreux ont eu cette chance d’apprécier. Je ne pourrai malheureusement pas les comparer. Je n’ai pas pensé à demander l’année pour celui-ci chez gesto, dommage ! Je pense qu’il se situe normalement entre 2009 et 2012 en fonction des dates affichées sur leur site. À voir certaines critiques sur divers blogs, je reste circonspect et timoré sur cette dégustation, presque honteux d’avoir apprécié ce cigare ! désolé d’y avoir pris du plaisir.

Après consultation de l’havanoscope 2013, belle surprise pour moi et mon ego de constater une notre de 5 bagues !, ma perception dithyrambique se trouvait être la bonne, comme quoi. Mais l’havanoscope ne précise pas l’année, est-ce réellement un 2012 ? Je suppose que oui.

Ce dimanche ensoleillé fût parfait pour cet exercice, au vu de la taille de ce module, j’hésite toujours « aurai-je le temps de le finir dans de bonnes conditions ? », on ne sait jamais avec la météo, surtout en cette saison ! Bref malgré des températures relativement fraîches et endémiques, le soleil a su se rendre radieux, le temps de ce fumage.

Après un examen minutieux de ce magnum 50, il en résulte des flagrances d’épice ( de cumin…) de la suavité ( miel, vanille). Sans être devin, il serait de mauvaise augure de prédire le contraire, c’est-à-dire une mauvaise pioche ! Je sais tout pourrait basculer par la suite, mais je reste confiant. Eh oui, la suite ne fût que meilleur, dès le premier tiers les notes de bois précieux et de terre prennent le relais, poivre léger, de café crémeux enveloppe mon palais avec bonheur, les arômes gouleyants et onctueux embaument tout mon espace. Non loin de là, à une trentaine de mètres, j’observe mon voisin du coin de l’œil avec interrogation, « est-ce que lui aussi sent ce doux parfum ? » ou est-il en train de me maudire ! « Encore lui, avec ses satanés cigares ! » Mais franchement, « rien n’a pété ! », sur mon petit nuage de fumé, je prends mon pied.

Un cigare plein de rondeur et de douceur, aucune agressivité. L’accord parfait, puissante/ saveur me donne le ‘La’ du 2e tiers en me procurant de belle notes grasses de cacao, de crème et d’épice. La longueur en bouche ainsi que la perception aromatique est excellente, agréable sans amertume et sans astringence atteignent des niveaux rarement égalés. Un cigare qui réveille les sens en toute discrétion et légèreté. Pour ma part ce cigare est loin d’être trop corsé. Bien au contraire, la puissance bien maitrisée, le 3e tiers se fume avec aisance à m’en brûler les doigts. Le temps passe si vite avec un bon cigare, que ma chère et tendre après avoir fait son jogging, me retrouve au même endroit, 1h30 plus tard en toute passivité ! là, je l’interpelle « Pas trop froid, Pas trop épuisé ma chérie ?, pour moi c’est déjà terminé je rentre maintenant  » ma note de cœur 17/20

 
Origine:tripe : Cuba, Sous-cape: Cuba, cape: Cuba
  • Format: grand robusto
  • Taille: 161mm x 20mm
  • Poids: 10,8gr
  • Année: NOV 2012
  • Bague: 50
  • Prix Suisse: 10€

h.hupmann magnum 50, cigare magnum 50

h.hupmann magnum 50, cigare magnum 50

h.hupmann magnum 50, cigare magnum 50

 

 

Crianttrès mauvais/ de 1 à 4

Déçu sans intérêt/ de 5 à 8

Sourire bon/ de 9 à 12

Rigolant très bon/ de 13 à 16

Cool excellent/ de 17 à 20

13 commentaires sur “H.Upmann ( magnum 50 )

  1. Pour une découverte, c’est une découverte ! Je suis d’accord avec toi, et je vais même aller un poil plus loin, c’est sûrement ce que j’ai fumé de mieux depuis mon premier cigare. Il est rond, doux et onctueux et rassasiant. Il n’a qu’un seul défaut, mais il est de taille : quand on l’a terminé, on a qu’une envie, c’est de recommencer !
    Je te souhaite d’en retrouver, en ce qui me concerne, ce cigare va faire partie de ma réserve personnelle permanente. Il fait partie de ces modules incontournables, qu’il faut non seulement avoir goûté mais aussi avoir en cave à côté d’un D4, d’un Siglo IV, d’un Bolivar Royal Corona ou d’un Ramon Allones Especially Selected.
    Très bonne continuation dans tes dégustations
    D

  2. Si tu as apprécié ce Magnum 50 traditionnel, tu dois tester le Magnum 50 E.L. 2005 qui est largement supérieur à la série que tu as goûté.

  3. Mon petit doigts me dit qu’il y des chances que je goûte prochainement cette édition limitée de 2005 ! 🙂

  4. J’en garde un très mauvais souvenir, mais ma civette m’a dit qu’il y avait un mieux ces derniers temps – en tous cas, il se peut aussi que le souvenir joue.
    Reste que dans cette marque, je lui préfère les 46, n°2 et évidemment SW.

  5. Je pense que tu peux renouveller l’expérience, avec le magnum 50 nouvelle saison. par contre, ce dimanche je viens de fumer la version Churchill qui ne m’a pas emballé du tout, bien en dessous du magnum 50.

  6. S’agit-il du mythique Sir Winston dont tu parles quand tu dis avoir fumé le Churchill et en être déçu ? Je pense que oui puisqu’il est le seul churchill de la gamme, hormis le monarcas qui, je crois, n’existe plus(à vérifier).

  7. Rien à voir avec H.Hupmann ! celui qui m’a déçu, n’est autre que le Romeo & Julieta Churchill.
    Je viens de m’aperçevoir de ma confusion, désolé. Vraiment trop nul ! Ce commentaire s’auto-détruira dans quelques secondes….

  8. Pas Grave Edmond, je rejoins l’avis de Cape!, je ne peux pas imaginer un Sir Winston mauvais ou même bouchonné. Même si j’estime que le Magnum 50 est exceptionnel (je parle des séries récentes, j’espère un EL, sait-on jamais), mais le Sir Winston est véritablement MYTHIQUE !
    Concernant celui de R&J, je ne sais pas, mais je vais vite essayer, je le mets sur mes talettes.

  9. Attention qu’en même il est super bon, mais le tarif est un peu salé, compte au moins 17€ le module

  10. Le Sir Winston est un autre calibre que le chruchill r&j, j’ai des exemplaires étalés entre 2001 et 2007, c’est simplement mon cigare préféré. Noté pour le Mag 50 je retente …demain !

  11. Des exemplaires du Sir Winston d’années différentes, c’est une excellente idée (qui vaut d’ailleurs pour les autres marques). Rien de mieux pour vérifier leur régularité ou non de fabrication et de qualité… C’est vrai qu’avec le Sir Winston, tu as le gâteau… et la cerise !

Les commentaires sont fermés.

Powered by WordPress.com. Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :