Bill Cosby

Lorsque j’allume un bon cigare, je le décris en disant: « . Il s’agit d’un bon cigare ». Mais dire simplement qu’un cigare est bon n’est pas assez bon non plus.  » En dégustant la saveur d’un cigare j’exige mon palais qu’il soit aussi intelligent à reconnaître des choses telles que des arômes de terre, de café, de haricots, de Cannelle, de sous bois. » Pour voir ce que cela signifie, je suppose que je pourrais prendre un brin de persil, une poignée de terre, quelques grains de café, une pincée de Cannelle, une vieille chaussure, et un morceau de bois, puis les rouler dans une cape Connecticut et le fumer.
Mais non ! Je pense que je vais rester avec le contenu de mon humidor et simplement dire que mes cigares ont le goût du tabac.

Bill Cosby.

thumbs_bill cosby locker room cigar, tailored dreams.jpg

IJ6TD00Z.jpg

67d6166835201fabca3e12fb69db280e8eeebf.jpg

bill-cosby-sammy-davis-cigars-poker4.jpg

bill-cosby-cigar-sillouhette.jpg

2 commentaires sur “Bill Cosby

  1. Il a pas tort ce Bill, car certains arrivent à trouver des arômes de pépins de raisins blancs bien sûr !!! grillés au feu de hêtre en période de pleine lune, … Je pense que savoir reconnaître les 5 ou 6 arômes principaux est quand même important pour un amateur de cigare et puis surtout…prennons du plaisir à les fumer. Et entre amis, ils paraissent encore meilleurs.

  2. C’est le même problème avec l’oenologie ! en même temps sans ce jargon parfois imcompréhensible, le cigare, le vin ne serait ce qu’ils sont aujourd’hui. Un art de vivre. Les amateurs Cubain ne sont pas aussi alambiqués dans leurs dégustations que la plupart des amateurs mondiaux.

Les commentaires sont fermés.

Powered by WordPress.com. Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :