Don Luis Gold Label « VDS »

Si certains ne connaissent pas encore les VDS ( les Vegas de Santiago ), je leur conseille vivement ce jolie robusto « Don Luis Gold Label », les VDS proviennent essentiellement du Costa Rica et des Caraibes, un terroir dont je ne me lasse pas de découvrir, et j’aimerai beaucoup un jour vous les faire découvrir après la série des TE AMO pourquoi pas ?, je pense que Marc Nehaus ni verra pas d’inconvénient, Marc pour info étant le développeur de la marque en Europe. À méditer, si cela vous intéresse ?

Je reviens donc à cette dégustation, un cigare que j’ai fumé comme à mon habitude à la cave, la porte entre ouverte pour éviter d’être enfumé comme un vulguère jambon. Oui, c’est une cave qui donne sur l’extérieur, très pratique ! Assis sur une magnifique chaise de camping au motifs floraux, je vous laisse imaginer le décor. Il me reste plus qu’à trouver un poster, genre couché de soleil, sable blanc et palmier pour la touche finale. Je lance un appel, si jamais ? Voyez les conditions déplorables dans lesquelles je suis obligé de fumer ! Vivement le printemps que je retrouve ma terrasse.

Un robusto d’une jolie couleur caramel dont la finesse de la cape connecticut laisse songeur, les plus belle qui exalte de belles notes gouleyantes de café et de chocolat au lait. La cape est d’un goût neutre, ni salé, ni piquante, ni sucré, aucune perception qui pourrait influencer cette dégustation. Justement beaucoup affirment que la cape n’apporte rien au fumage, entièrement d’accord, par contre certaines peuvent tromper un dégustateur par une perception irritante,suave ou amer sur le bout des lèvres. Les premières sensations de ce prologue sont ma foi rustique et genéreuse, malgré une longueur en bouche tannique et déplaisante qui contrebalance avec une bonne et enveloppante rondeur. La puissance est là, bien maîtrisé et équilibré. Un démarrage plus tôt encourageant que j’affectionne. Une richesse aromatique honorable sur ce second tiers, note de poivre noir, de café/ chocolat rythme avec brio cette deuxième mi-temps. La puissance augmente et le cigare chauffe dangereusement sur la fin du 2ème tiers, ce qui lui donne une sensation de de fraîcheur et d’emprise. Un cigare qui a du corps, dont l’aspect tannique du début à maintenant disparu pour laisser place à plus de suavité.

Malheureusement, le final trop brûlant le dépouille rapidement en le vidant et l’asséchant de toutes ses saveurs manifestes du début. Un cigare goûteux et très plaisant, pour ceux qui n’ambitionnent pas les 3ème tiers !.  Ma note de cœur 14/20 Rigolant, un robusto aux saveurs franches et roboratifs.

  • Origine: tripe: Costa Rica/ Caraïbe, sous-cape: Equateur habano 2000, cape: Connecticut
  • Taille: 127mm x 19,8mm
  • Format: robusto
  • Bague: 50
  • Prix Suisse: 5.36€

 

 

 

Criant très mauvais/ de 1 à 4

Déçu sans intérêt/ de 5 à 8

Sourire bon/ de 9 à 12

Rigolant très bon/ de 13 à 16

Cool excellent/ de 17 à 20


 

Les commentaires sont fermés.

Powered by WordPress.com. Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :