Don Luis « Secreto del Maestro » gros robusto ( VDS )

Ce genre de gros module pose souvent les mêmes difficultés d’appréciations, un gros cepo doit être toujours plus aromatique qu’une corona par exemple, l’explication est évidente, plus de feuilles dans la tripe doivent permettre un bouquet plus intéressant, plus complexe. Le défit n’est pas uniquement de réaliser techniquement un gros cigare au diamètre démesuré ! mais celui de l’enrichir d’une ligero plus étoffée, plus aromatique. L’ensemble doit être évolutif d’une bonne longueur en bouche et d’une puissance moyenne pour un équilibre parfait. L’excercice est très difficile et périlleux, souvent vous êtes confronté à un cigare trop léger, trop aérien et très ennuyeux. Ceux qui s’en sortent plus tôt bien sont El Credito spécial R n°6 et le Paradiso XXL par exemple, ils ont du corps et un profil aromatique relativement acceptable et d’une belle rondeur.
Ce Secreto del Maestro pour ma part n’est pas franchement bon, ni franchement mauvais, à cru il délivre de belles senteurs très discrètes de café au lait, de brioché d’une suavité ambitieuse. Dès les premiers tiers les sensations en bouche sont assez grasses et fidèle à ma première impression, des notes de chocolat, d’herbe sèche viennent arrondir l’ensemble, des saveurs très douces et subtiles qui pérenniseront l’ensemble de cette dégustation. Un cigare qui manque un peu de corps et de complexité, cela devrait être son principal challenge : une explosion des arômes ! J’apprécie ce genre de module pour ces uniques raisons et non pour des raisons d’égo, je suis donc resté sur ma faim et dubitatif à la fois. Ni voyez aucune prétention mais ce petit réquisitoire qui s’ensuit n’est pas là pour dénigrer le travaille de VDS que je respecte, mais simplement leur permettre d’arrivée à de l’excellence qu’ils méritent, car j’apprécie beaucoup leur total dévouement  à nous faire découvrir leur passion et le fruit de leur labeur, à travers le monde auprès du plus grand nombre ainsi que leur écoute. Sans complaisance et avec objectivité, j’ai trouvé ce cigare monocorde et sans véritable intérêt gustatif à ce stade de maturation, trop timide à mon goût, trop mitigé ! Je préfère à la limite un cigare franchement infecte, au moins il lui reste toujours une chance de plaire au mauvais goût !
Il ne lui manque pas grand chose pour lui donner plus de caractère et de richesse, une personnalité à l’image de sa taille et en faire un cigare plus charismatique qui nous captiverait jusqu’aux bouts des doigts. Une dégustation où on se délecterait de connaitre la fin de l’histoire. Ma note de coeur 11/20 Sourire qui résume bien mon sentiment partagé sur ce module prometteur.

  • Origine: tripe : Nicaragua/ Costa Rica, Sous-cape: Costa Rica Habano 2000, cape: Connecticut
  • Format: gros robusto
  • Taille: 152mm x 23.8
  • Bague: 60
  • Prix Suisse: 7,9€   ( Vegas de Santiago )

 

 

 

 
Criant très mauvais/ de 1 à 4

Déçu sans intérêt/ de 5 à 8

Sourire bon/ de 9 à 12

Rigolant très bon/ de 13 à 16

Cool excellent/ de 17 à 20

Un commentaire sur “Don Luis « Secreto del Maestro » gros robusto ( VDS )

  1. Toujours d’aussi belles photos ! Dommage que le cigare n’ait pas le mordant que tu attendais 😉

Les commentaires sont fermés.

Powered by WordPress.com. Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :