Les gentils et les méchants…

Parfois, l’envie d’ouvrir ma « bouche » est trop forte ! Que penser de ces petites guerres entre membres de la DNF et membres du magazine  » l’amateur de cigares » .
Très jeune lorsque mon père fumait ses gauloises dans sa Renault 16, ou lorsque j’accompagnais mes parents dans certains bars, la cigarette était reine, de retour à la maison l’odeur de tabac froid nous imprégnait jusqu’à la racine des cheveux, eh oui « je vous parle d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent connaître ! » la cigarette était omniprésente, personne ne pouvait éviter cette fumée qui nous empoisonnait la vie. Aujourd’hui grace aux associations entre autres la DNF le fer de lance tenu par l’Hidalgo don quichotte de la Manche Mr Audureau, le ciel s’est enfin éclairci et je l’en remercie.
Depuis quelque temps je suis devenu un fumeur inconditionnel du cigare, malgré tout je ne me considère nullement comme un « fumeur empoisonneur », je consomme 3 à 4 cigares par semaine voire moins lorsqu’il pleut, est-ce un crime ? aujourd’hui je me pose la question, oui le tabac tue des milliers de personnes tous les ans ! au même titre que le cholestérol, le diabète et tous les autres maladies dont la faute est l’obésité, alors supprimons les rillettes du Mans, le cassoulet de Castelnaudary, le fromage, la foie gras, les sauciflards, les boissons sucrées, les plats trop salés, le vin, ta soeur !
Pourquoi ? Pour vivre plus longtemps dans un monde aseptisé et sans plaisir, finir abandonné au fond d’un mouroir, accompagné d’autres momies livides et errant dans des couloirs immaculés les couches pleines, est-ce cela que nous garantit ceux qui nous veulent du bien ? vivons plus vieux, vivons heureux. Le bonheur, voilà l’unique raison, ne fumez plus, ne buvez plus, ne mangez plus, ne baisez plus, euh…quoique si un peu tout de même, mais attention uniquement sans plaisir et si cela est vraiment nécessaire, j’insiste ! ça pourrait se voir le lendemain en arrivant au bureau.
 
La valeur essentielle de la vie est notre liberté, notre libre arbitre, le combat que mène Mr Audureau sur le respect de la loi Évin devient du despotisme, aucun compromis, « la loi est la loi », aucune dérogation, respectez la loi ! Et si cette loi qui vous accompagne partout, tel le bouclier de Persée ne serait qu’un leurre pour enrichir d’autres nouveaux lobby ? La cigarette électronique qui fait son apparition par exemple, qui semble être beaucoup plus nocif qu’une simple cigarette d’après certaines études.  
J’entends aussi dire que le fumeur de cigare, se prend pour un être supérieur aux autres fumeurs, je dirais simplement différent ! Oui différent, celui où celle qui fume ses 2 paquets par jour et le fumeur de cigare qui fume 3 vitoles par semaine, la nuance se trouve là. Au même titre qu’un alcoolique boit ses 3 litres de vinasse par jour pour contenter son besoin d’alcool. Nous sommes là face à une dépendance qui demande des soins curatifs.
Revenons à ce magazine tant décrié vendu en kiosque, pourrions-nous pas tout simplement le mettre hors de portée, au même titre que les revues classées X, par contre celles-ci sont toujours là et jugées moins vulgaires, moins dérangeantes qu’un malheureux magazine de havane.
Un synonyme d’association est « communauté », le communautarisme en France est malheureusement un mal qui la ronge de tous les côtés, car aucune perspective n’existe en dehors de celle-ci, les gentils ( la communauté) contre les méchants: les fumeurs de cigares. La confrontation devient automatiquement inéluctable, chacun se retranche derrière ses idéos. Un film que je conseille à tous « La vague » démontre tout simplement les dérives du sectarisme.

 

 

 

 

10 commentaires sur “Les gentils et les méchants…

  1. Si par malheur la DNF parvient à faire interdire le magazine en France.
    J’invite les rédacteurs à traverser la frontière et venir en Belgique :p

  2. Salut,
    Je crois que notre époque s’aseptise, en pensées et en actes. Le « politiquement correct », le « bien vivre », rien ne doit dépasser, rien ne doit affleurer, on veut voir une seule tête dans les rangs !
    On lisse tout : les relations humaines, l’alimentation, la consommation, la culturation (sic)… La chasse aux fumeurs (et aux gros bientôt, aux alcooliques déjà, aux amateurs de sucré-salé-gras) est un signe des temps. J’en suis à 1 1/2 de clopes par jour, j’aime le cigare aussi, la pipe (mauvais esprits), bref tout ce qui se fume. Addiction ? Of course, je suis raide défoncé du plaisir de vivre comme je l’entends. Les râleurs dans la rue – car je ne débarque pas dans leur salon pour fumer – je les emmerde, qu’ils aillent sucer les pots d’échappement de leurs pourritures carrossées. Les gens puent la cocote : il faut paraître propre sur soi et en soi (jusqu’aux intestins qui doivent reluire), mais tout cela pue le fascisme mou d’une pensée de lâches et de mous de l’âme.

  3. « Le meilleur des mondes »…
    L’ultra-hygiénisme est une plaie. Il faut paraître en bonne santé – les dents tellement blanches qu’on a envie de gerber, la peau si bien huilée et gommée qu’on a envie de croquer ce quartier de veau – genre superhéros immortels siégeant au milieu d’une décharge puante, mais libérée du tabac, du pinard, du pétard, des fêtards de l’aube. Un monde où la survie – ces quelques années en sus à se farcir de la Starac’ devant son plat insipide réchauffé au micro-onde (ou l’inverse) – devient un leitmotiv autorisant la connerie à s’ériger en maître à penser.
    Bref, je préfère puer le tabac que d’émettre ces fragrances hygiéniquement pures.
    Je conchie les non fumeurs, les non buveurs, les non rieurs, les sportifs, les culturistes, les bénévoles qui en veulent à mon cancer, à mon plaisir, à ma mort. Je conchie une société qui se rêve immortelle les pieds dans le purin ! Mais, je respecte les lieux publics fermés, car mon plaisir ne doit pas être la souffrance des autres…

  4. Tiens-je viens de trouver l’hymne à l’intolérance contre le fumeur de cigare, un truc du genre « Allumez le feu, Allumez le feu, et voir grandir la flamme dans vos yeux »

  5. Ce serait plutôt:
    « Allons zenfants des latriiiiîneuh
    Le jour de foire est arrivéeuh
    Contre nous de la nicotineuh
    L’extincto fumant est alluméééééeuh
    Sentez-vous puer ces féroces fumeureuh
    Qui viennent jusque dans nos rues
    Enfumer nos fils, nos compagnes »
    Et nous de rétorquer :
    « Debout ! l’âme du Fumoir
    Fumeurs, groupons nous enfin.
    Debout ! les damnés du bar tabac !
    Debout ! les forçats de la fumette !
    Pour vaincre la DNF et l’ombre
    Foule chassée, allume ! allume !
    C’est nous le terroir, c’est nous le goût :
    Nous qui étions tout, ne soyons pas rien du tout :
    C’est la lutte finale
    Groupons-nous et demain
    Le Habana
    Sera le genre humain »

  6. Je suis moi aussi de la partie ! Et oui je n’en pense pas moins mes amis…Vive la liberté et cela échappe aux associations anti-tabac ! Les fumeurs de cigares demandent juste un peu de respect pour pouvoir apprécier leurs vitoles sans être montré du doigt comme les « méchants » de l’histoire. Un peu de respect voilà tout… mais faut-il encore que cela soit réciproque !

  7. Ah te voilà Ervan ! Bien nous sommes 3 maintenant.
    Si ça continue, il risque bientôt de nous inventer une taxe carbone sur chaque cigare !:-))

Les commentaires sont fermés.

Powered by WordPress.com. Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :