Le saviez vous ?

Avez-vous déjà pensé pourquoi les goûts des cigares sont ci-différents ?
C’est vraiment très étonnant. Votre langue et le toit de votre bouche, elle est couverte de milliers de papilles minuscules, lesquelles sont composées de cellules réceptrices situées dans vos papilles gustatives qui envoient des messages à travers les nerfs sensoriels vers votre cerveau. Votre cerveau vous dit alors ce que vous dégustez au niveau des saveurs.

Un bon cigare est l’équilibre fragile de toutes ses nuances., trop sucré il sera écoeurant, trop salé il vous déssèche la bouche, trop acide ou trop amer cela devient une souffrance de le fumer, exactement comme un bon plat, l’équilibre avant tout !

Les papilles gustatives jouent probablement la partie la plus importante pour vous aider à profiter des nombreuses saveurs du cigare. Vos papilles gustatives peuvent reconnaître quatre types de goûts: sucré, salé, acide et amer. Les papilles gustatives salés / sucrés sont situées sur l’avant de votre langue; les papilles aigres alignées sur les côtés de votre langue et les papilles amères se trouvent à l’arrière de votre langue, comme sur le schéma ci-dessous.

 

langue, cigare,goût,saveurs,acide,amer,salé,sucré

4 commentaires sur “Le saviez vous ?

  1. « …lorsque ceux ci étaient dignes d’être des Havanes… »
    Là, je ne suis pas du tout d’accord avec toi !
    Regarde un peu la finition des cigares Davidoff et celle des Habanos 🙂 Tu constateras que les cigares Davidoff sont certainement les mieux roulés au monde ! Les feuilles de cape sont superbes, le remplissage et la combustion sont exemplaires…
    Et si Davidoff a quitté la Havane, il a eu tout-à-fait raison…
    Sa « dignité » dont tu parles, il l’a fait grandir par son geste avant de quitter Cuba pour s’implanter en République Dominicaine.

  2. J’ai beaucoup de respect pour l’homme « Zino Davidoff » qui a beaucoup donné au cigare ! par contre les raisons qui l’ont poussé à quitter Cuba resteront une énigme malgré les différentes versions que nous avons tous pu lire, dire que c’est un grand geste peut-être ? Il a su tirer Sa Révérence de Cuba avec beaucoup de panache pour éviter la casse surtout, aujourd’hui Davidoff est devenu une marque de luxe et rien de plus, ils font certes de très bon cigare que j’apprécie, mais trop coûteux à mon goût.

  3. Une petite précision. Si certains Davidoff « cubains » étaient bien roulés à Laguito (N°1,2 et ambassadrices), Laguito n’était pas et n’a jamais été LA manufacture de Davidoff. Je sais, Zino, dans ses ouvrages sur le Habano (à cette époque on disait encore havane) publiait une photo de Laguito en affirmant qu’il s’agissait de « sa » manufacture. Zino avait le sens du marketing.
    QUant aux raisons du « divorce » elles sont effectivement très variées bien que tournant toutes autour d’arguments financiers (on s’en doute).
    Cela dit, bravo pour ces billets.

  4. Merci pour cette précision Jean-Michel,
    Les 130 000 cigares que Zino a brulés dans un feux de joie pour marquer la fin des « Davidoff made in Cuba » est un coup marketing des plus prodigieux à mon sens, d’un échec des négociations avec Castro il en a tiré une belle victoire.

Les commentaires sont fermés.

Powered by WordPress.com. Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :