Cigare Toscano ou un « presque cigare » !

Lors d’un récent déplacement en Italie, comment ne pas résister à cette expérimentation, déguster un Toscano ! Une halte sur l’autostrada Aoste Milano dans une boutique bien loin du charme de la cité des Médicis, règlement en caisse 7,5€ entre les commandes de paninis, les billets de loterie et les mets locaux, boite de cinq antico. Quatre heures plus tard dans ma chambre du Sun Hôtel à Ribiera, je procède à l’expertise de mon achat, premièrement la boite me fait penser à une boite de crayons de couleurs même ouverture et une fenêtre sur la face avant qui vous indique que nous sommes bien en présence de tabac ‘il fume uccide !’ 

 

url.jpg

Clint Eastwood dans ‘il buono il brutto il cattivo’

Le cigare se présente emmailloté dans une cellophane ou l’on peut apercevoir en son milieu une bague aux couleurs nationales de l’Italie ! de forme étrangement conique et irrégulière ne serait qu’euphémisme, une fois retiré de sa protection, on comprend tout de suite à son arôme que ce n’est pas un cigare de ‘ta fiole’, très loin des senteurs cubaines ou dominicaines, le truc dégage des effluves plus proche d’un biocide à base de grésil et d’un exhausteur de goût parfum nicotine destiné à repousser les plus intrépides activistes d’associations de non fumeur, le truc semble avoir était embaumé par un prêtre de l’ antiquité, rien de très appétissant jusque là ! Pour la dégustation, option A vous le fumez en intégralité ( déconseillé pour une première fois, trop dangereux ) option B vous le cassez ou le coupez, je préfère la coupe en son centre en n’omettant pas de l’humidifier sur son pourtour avec la langue, déjà à ce moment là, vous ressentirez une sensation piquante et désagréable au bout de votre organe ( votre langue bien sûr! ne nous égarons pas…), je sors ma guillotine à deux lames et je tranche sans hésitation, un peu dur mais la coupe est nette et sans éclats. Ensuite vient l’allumage et les premières bouffées, on s’attend au pire, mais étonnamment le goût en bouche est meilleur que les senteurs à cru, nous sommes essentiellement sur des notes empyreum du début à la fin, pas désagréable en soi, nous sommes face à un cigare âcre et puissant qui vous monte rapidement à la tête, la bestiole, cette momie, appelez-là comme vous le voulez, est très lourde en alcaloïde de tabac, (sûrement très bon pour votre santé.)sigaro-toscano-logo.jpg

 

Bref, un cigare destiné à ceux qui trouve la cigarette pas assez virile et le cigare cubain trop subtile, je peux les comprendre, tout est affaire de goût, si vous êtes un fan ‘il buono il brutto il cattivo’ des western spaghetti en général, il vous donnera entière satisfaction.

 

Couper_40.jpg

17 commentaires sur “Cigare Toscano ou un « presque cigare » !

  1. Tu m’as fait rire ! Malheureux, lécher un toscano c’est un coup à perdre l’usage de la parole pour une semaine…
    Je le fume pour ma part quotidiennement, je le trouve très bon et ça a définitivement éloigné les moustiques ! :p

  2. « votre langue bien sûr! ne nous égarons pas… »
    Des considérations bien graveleuses qui m’ont bien sûr arraché un fou rire… !
    Perso, je trouve déjà que commencer le Toscano par l’Antico est un coup à « perdre l’usage de la parole pour une semaine » à lui seul ^^
    alors jusqu’à le lécher ÔÔ !!!
    Comme je l’ai commenté récemment chez Erwan, je trouve l’Extra-Vecchio plus crémeux (café crème) et d’un boisé plus souple pour le palais.
    Du coup, je me permets le lien vers l’article susdit (si je peux me le permettre) :
    http://bouddhaenshort.blogspot.fr/2012/02/toscano-antico.html

  3. Une littérature de m…, pour un cigare de m…!
    Mais libre à toi, de te faire ton opinion en l’ essayant.

  4. Je suis un consommateur régulier de cigares et cigarillos
    Actuellement plutôt des clubmasters saveur vanille .
    Je cherche des cigares ayant du caractère et ces toscanos en ont !
    Il faut effectivement les fumer que moitié par moitié .

  5. bonjour,
    j’ai recemment acquis des Pastrengo et 4 autres cigares Toscano.
    Me conseillez vous de les garder en humidor?
    cordialement

  6. Les « Toscano » sont des cigares plus secs et plus denses qu’un cigare cubain ou dominicain par exemple, inutile d’essayer de leur trouver une certaine souplesse. Pour les conserver, mettez les dans un récipient hermétique à l’écart de vos autres cigares, car les odeurs persistances de ceux-ci pourraient nuire à toutes vos autres vitoles.

  7. Merci pour cet article, j’ai bien ri. J’aime bien les antico et pourtant, je trouve les cubains un peu forts parfois, je préfère l’amérique centrale.
    Pour l histoire de couper en deux ou non, cela dépend de la journée, après le repas (solide) on peut le fumer d une traite.

  8. Bonjour.entre deux cubain sans jeux de mots , je fume des toscano Anticapitaliste réserva 4,50 euro . Ils sont excellent , meilleur que les antico . Mais difficile à trouver.

  9. Je voulais dire Antica réserva . Et non capitaliste malgré le prix.

  10. Je reviens sur le cigare de Clint . J’ai vu 10 fois le film et je doute que ce soit un toscano . Même de prêt sur grand ecran , j’ai toujours eu un doute et comme Clint ne supporte pas la fumer ? Aurait nul supporter le goût du toscano . Cela lui a permis en tout les cas d’avoir un look avec ses yeux plissés à cause de la fumée . Moi j’en ai un en bouche en ce moment .

  11. Lévy,
    Voici un extrait d’un interview de Sergio Léone qui confirme certaines choses, mais pas le fait qu’il fumait effectivement un Toscano !
    http://cigare.skynetblogs.be/archive/2012/04/25/sergio-leone.html
    Par contre ce lien ( article Italien ) suivant pourrait peut-être lever le voile avec photo à l’appui !
    http://www.ilsole24ore.com/art/SoleOnLine4/Tempo%20libero%20e%20Cultura/2010/04/sigaro-modigliani-personaggi-famosi.shtml?uuid=ABjX0OW&refresh_ce=1

  12. Votre approche du cigare TOSCANO est conforme à la réalité, puisque ce cigare semble-t-il d’une autre époque, où l’esthétisme se devait coller au plus près de la nature; et là, on est servit. La cape surprend la vue, le toucher trouve son compte, quant à l’odorat, il redécouvre toute la noblesse rustique de la feuille de tabac longuement séchée. Porté à l’oreille, le TOSCANO émerveille l’ouïe, de quoi insuffler un vif désir de l’allumer et de le déguster sans tarder. Un cigare hors du commun pour qui souhaite retrouver des notes boisées, quelque peu tourbées, idéal cigare pour accompagner un vieux whisky Irlandais ou un vénérable Armagnac. C’est du solide, c’est robuste, c’est tonic, c’est TOSCANO, il fallait le réinventé. Compliments. Marc POTY

  13. Je n’ai rien trouver sur les liens qui montre que Clint fume des toscanos . Je veux bien vous croire , peut être qu’à l’époque ils étaient moins tortueux, d’où mon interprétation et avis.

Les commentaires sont fermés.

Powered by WordPress.com. Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :